Publications | 2014

Le processus de construction de l'État au Chili

Le processus de construction de l'État au Chili

Finances publiques et bureaucratie (1817-1860)

Elvira López Taverne (2014)
Santiago de Chile,  dibam, Sociedad y cultura ,  2014 [2014]

Le processus de construction de l'État au Chili pendant les années 1817-1860, est abordé dans cet ouvrage à travers de l'étude de l'organisation des finances publiques et de la formation du corps de fonctionnaires. L'analyse des finances et de la création d'une bureaucratie permet d'observer les transformations, les changements et les continuités que suppose la rupture avec le pacte colonial. La formation et la consolidation de l'Etat sont loin de être caractérisées par une évolution claire et linéaire; ce processus est complexe et présente des avancées et des reculs, il est l'objet d'une négociation constante entre ce qui est hérité et ce que l'on cherche à construire. Dans le cas chilien, cette dichotomie entre l'attachement à la tradition et la fascination pour les éléments modernes a été marquée par les aléas de la guerre; et si le résultat a été le renforcement d'un modèle républicain de souche libérale et d'une économie orientée vers le commerce extérieur, cela relève surtout de la conjoncture et du pragmatisme. L’étude de l’organisation des finances publiques montre que la création d’une structure et d’une institutionnalité économique représente le principal défi du processus de construction étatique après l’indépendance, car pour mener une guerre et défendre une entité politique indépendante, il faut disposer de ressources. Tout au long du travail, on met en question « l'exceptionnalité » du modèle étatique chilien, en pointant les bases de l’instauration réussie et précoce d’un modèle politique et économique centraliste qui va perdurer dans le temps. L'objectif de ce livre consiste par conséquent à comprendre et interroger le processus de formation de l'Etat, à partir d'un regard qui porte sur le discours officiel et juridique, ainsi que sur la réalité locale et particulière des individus qu'ont vécu ce processus.

 

Cet ouvrage est la traduction espagnole de la thèse d'Elvira Lopez, soutenue le 4 novembre 2013.


ISBN : 978-956-244-293-0
Ehess
CNRS
Mondes Américains

flux rss  Actualités

Des « révoltes indiennes » aux « émeutes autochtones »

Colloque - Jeudi 09 mars 2017 - 09:30Le terme de « révolte » ou de « rébellion » a souvent prévalu pour qualifier de manière indistincte toutes sortes de soulèvements des populations indiennes dans le contexte de la colonisation européenne – espagnole, portugaise, française ou britannique – ou, (...)(...)

Lire la suite

Missionnaires et traducteurs : les enjeux de la traduction des textes chrétiens en langues amérindiennes

Colloque - Jeudi 08 décembre 2016 - 09:00Dans de nombreuses langues amérindiennes, les premiers textes écrits, et souvent les seuls à ce jour, sont des traductions de textes chrétiens (Bible, sermons, etc.), œuvre de missionnaires protestants ou catholiques, qui sont aussi ceux qui ont fixé une (...)(...)

Lire la suite

Le moment 1816 des sciences et des arts. Regards croisés franco-brésiliens

Colloque - Vendredi 25 novembre 2016 - 09:30Cette manifestation s'insère dans le cadre du bicentenaire du voyage au Brésil du botaniste Auguste de Saint-Hilaire  (1816-1822) et de l'écrivain Ferdinand Denis (1816-1819), ainsi que de l’arrivée, dans la cour de Jean V à Rio de Janeiro, d’un groupe (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CERMA - Mondes Américains
EHESS
54 boulevard Raspail 75006 Paris
Tél : + 33 (0) 1 49 54 20 85
Fax : + 33 (0) 1 49 54 25 36