Membres | Membres Statutaires

Serge Gruzinski

S. Gruzinski
Directeur de recherche CNRS - Emérite
Directeur(trice) d'études EHESS
Discipline : Histoire
Centre(s) de rattachement : CERMA

Coordonnées professionnelles

190 avenue de France – 75013 Paris
Bureau 432

serge.gruzinski[at]ehess.fr

+ 33 (0)1 49 54 25 83

Archiviste paléographe, Serge Gruzinski est Docteur d'État depuis 1986. Directeur de recherche émérite du CNRS et directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales.

Il poursuit des recherches sur les manifestations de la mondialisation ibérique au XVIème siècle et enseigne l'histoire des cultures et des sociétés de l'Amérique coloniale.

Enseignement 2016-2017

Principales publications des 5 dernières années

Ouvrages

2015

• L'histoire, pour quoi faire ?, Paris, Fayard, collection Histoire, 2015, 300 p.

2012

•  La pensée métisse, Paris, Fayard, collection Pluriel, 2012, 340 p.

• L’aigle et le dragon. Démesure et mondialisation au XVIe siècle, Paris, Fayard, 2012, 436 p.

2010

• Le Destin brisé de l’empire aztèque, Paris, Gallimard, collection Découvertes n° 3, 192 p.

2008

• Quelle heure est-il là-bas ? Amérique et islam à l’orée des temps Modernes, Paris, Le Seuil, 2008, 227 p.

Articles

2013

•  « Babel ou la mondialisation des langues au XVIe siècle », Actes du colloque Les outils de la pensée, Paris, MSH/Minkapu/Osaka).

2011

•  « Faire de l'histoire dans un monde globalisé », Annales. Histoire, Sciences Sociales, 2011/4, 66e année.

2009

•  « Les pirates chinois de l’Amazone. Sur les traces de l’histoire globale », Le Débat, Paris, Gallimard, Paris, mars-avril 2009, p.171-179.

• « Het Babel van de zestiende eeuw », in : Eddy Stols et al., Eein Wereld op Papier. Zui-Nederlanse Boeken, prenten en kaarten in het Spaanse en Portugese Wereldrijk (16DE-18DE EEUW), Louvain/La Haye, Acco, 2009, p. 25-29

• «La Virgen y las dos torres. El historiador y la mundialización », Joyas de la Biblioteca Nacional del Perú, Lima, 2009, p.173-198

2008

• « Images et mondialisation ibérique à l’époque de la Monarchie catholique », Journée d’étude de l’Université de Paris VIII consacrée à l’image, in : Marie-France Auzépy et Joël Cornette, Des images dans l’Histoire, Temps et espaces, Presses universitaires de Vincennes, 2008, p. 239-248.

• « “To mix or not to mix” et “Histoires d’objets” », TDC, Textes et documents pour la classe, « Métissages », novembre 2008, n°864.


Bibliographie générale

Ehess
CNRS
Mondes Américains

flux rss  Actualités

Missionnaires et traducteurs : les enjeux de la traduction des textes chrétiens en langues amérindiennes

Colloque - Jeudi 08 décembre 2016 - 09:00

Dans de nombreuses langues amérindiennes, les premiers textes écrits, et souvent les seuls à ce jour, sont des traductions de textes chrétiens (Bible, sermons, etc.), œuvre de missionnaires protestants ou catholiques, qui sont aussi ceux qui ont fixé une norme de transcription de la langue. Des traductions partielles de la Bible existent ainsi dans plus de 200 langues amérindiennes. Il s’agit donc là d’un fait linguistique, historique et culturel majeur, qui offre la possibilité de comparaisons riches et précises. Ces textes chrétiens en langues amérindiennes constituent un objet singulier, qui n’a jusqu’à présent guère été étudié en tant que tel. Ces journées d’études ont pour objectif d’étudier ces traductions sous deux angles : à la fois celui de la production des textes (acteurs amérindiens et étrangers, processus de traduction, idéologies linguistiques, résultats textuels, etc.) et sous celui de leurs usages par les Amérindiens (lecture, reformulations, réinterprétations, etc.).

(...)

Lire la suite

Le moment 1816 des sciences et des arts. Regards croisés franco-brésiliens

Colloque - Vendredi 25 novembre 2016 - 09:30

Cette manifestation s'insère dans le cadre du bicentenaire du voyage au Brésil du botaniste Auguste de Saint-Hilaire  (1816-1822) et de l'écrivain Ferdinand Denis (1816-1819), ainsi que de l’arrivée, dans la cour de Jean V à Rio de Janeiro, d’un groupe d’artistes et architectes français (la dite « Mission Artistique Française »), pour proposer une réflexion interdisciplinaire sur les logiques de la mobilité transocéanique et interrégionale du point de vue des hommes, des objets, des images et des concepts. Horizon rêvé de la France depuis le XVIe siècle, l’ouverture du territoire brésilien aux étrangers a provoqué un intérêt renouvelé de la part des politiques comme des scientifiques de toute l’Europe et l’intensification des échanges et des débats. Les voyages d’exploration des premières décennies du XIXe siècle ont pris des formes différentes, les uns ayant l’envergure d’expéditions collectives regroupant de multiples compétences sous le patronage des Etats ou des grandes compagnies marchandes, les autres reposant encore sur des initiatives plus ou moins individuelles; les circulations qui en ont découlé ont profondément contribué à la construction réciproque des savoirs entre les espaces ainsi connectés. Ces voyages s’effectuent sur fond de mutations profondes : l’apparition des États-Nations est parallèle à l’affirmation d’une nouvelle philosophie de l’histoire et d’un redécoupage entre arts, littérature et sciences qui n’est plus celui du XVIIIe siècle, mais n’est pas non plus encore le nôtre. En ce moment « post-buffonien », les savoirs naturalistes sont eux aussi l’objet de reconfigurations fondamentales (théories de l’évolution, taxinomie, recensement et classification des espèces...), et s’inscrivent dans des formes d’organisation et d’administration en évolution (jardins botaniques, musées naturalistes, académies, écoles de formation spécialisées...).

(...)

Lire la suite

Culture : modes d’emploi

Colloque - Lundi 30 mai 2016 - 10:00

Le colloque propose une réflexion collective sur les avatars, dans les sociétés amérindiennes, de la notion exogène de « patrimoine culturel ». Dans une Amérique latine où le multiculturalisme et la gestion des identités indigènes constituent un enjeu politique majeur, au point d’infléchir les modes de gouvernance à l’échelle locale, les populations amérindiennes se trouvent pour ainsi dire contraintes de mettre en avant des caractéristiques ethniques ou culturelles pour se positionner sur l’échiquier national. Ces processus de « mise en patrimoine » à la mode amérindienne s’inscrivent dans des logiques propres et impliquent des transformations que les intervenants se proposent d’appréhender dans leurs profondeurs historiques, leurs ancrages politiques et économiques, ainsi que dans leur dimension cognitive et socio-culturelle. 

(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CERMA - Mondes Américains
École des Hautes Études en Sciences Sociales
190-198, avenue de France 75013 Paris
Tél : + 33 (0) 1 49 54 20 85
Fax : + 33 (0) 1 49 54 25 36