Membres | Membres associés

Gabriela Vallejo

Silh.
Docteur
Discipline : Histoire
Centre(s) de rattachement : CERMA

Coordonnées professionnelles

mariachi64[at]yahoo.com

Sujet de thèse

  • Les caractères de l'identité : écrivains, imprimeurs et lecteurs en Nouvelle-Espagne (1571-1650).

Thèse de doctorat en Histoire moderne à l'EHESS, sous la direction de Serge Gruzinski, soutenue le15 janvier 2015.

Jury :

Louise Bénat-Tachot
Roger Chartier
José Rubén Romero
Jean-Michel Sallmann
Serge Gruzinski

Résumé

La Nouvelle-Espagne du XVIème siècle était un espace de projection des idées culturelles et des moyens techniques européens à travers de la circulation de livres imprimés et des gravures. Néanmoins, les émigrés à ce Nouveau Monde, et une partie de la population autochtone, étaient dans la mesure d’aller au-delà de la simple réception passive.
En l’espace d’une génération des métropoles comme Mexico ou Puebla de los Ángeles avaient enrichi un milieu intellectuel qui, de par ses spécificités, était en condition de s’adapter aux grandes courantes intellectuelles et culturelles. De ces nouveaux centres est issue une vision du monde particulière qui pouvait aussi être compréhensible et cohérente dans les autres régions qui ont participé dans ce processus de transformation en Europe, en Amérique, en Asie.
Cette thèse vise à montrer comment ce royaume, au début une terre de conquête, devint un centre culturel de la parole écrite, et révèle quels furent ses protagonistes et comment ils se sont définis par rapport à la Monarchie Hispanique. À travers cette analyse on peut vérifier jusqu’à quel point ce qui c’est passé en Nouvelle-Espagne eut les mêmes rythmes que dans d’autres territoires, eux aussi liés par cette première mondialisation.

Mots clés :
Nouvelle-Espagne, Conquête, Monarchie Hispanique, Espagne, Europe, Imprimerie, Circulation de livres, Nouveau Monde, Mondialisation, XVIe siècle, XVIIe siècle.
 


Couverture de la thèse

Los caracteres de la identidad: escritores, impresores y lectores en Nueva España (1571-1650). Bajo la dirección de Jean-Frédérique Schaub

Gabriela Vallejo sostendrá su tesis de doctorado en el EHESS el 15 de enero de 2015, a las 9, sala 318, 190 avenida de Francia, París 13

Resumen
Nueva España en el siglo XVI fue un espacio donde se proyectaron las ideas culturales y los medios tecnológicos europeos a través de la circulación de libros impresos y grabados. Sin embargo, muy pronto tanto los emigrantes que llegaban al Nuevo Mundo, como una parte de la población nativa estuvieron en condiciones de ir mucho más allá de la simple recepción pasiva.
En apenas una generación en metrópolis como México o Puebla de los Ángeles se había consolidado un medio intelectual que, desde su especificidad, estuvo en condiciones de adaptarse a las grandes corrientes intelectuales y culturales, para producir, desde sus particularidades, una visión del mundo que siéndoles propia, podía ser también inteligible en los otros espacios que participaron en este proceso en Europa, América y Asia.
Esta tesis muestra cómo este virreinato, de ser tierra conquistada, pasó a ser un centro cultural del mundo de la palabra escrita; cuales fueron sus protagonistas y en qué tiempos discurrieron. Al hacerlo se abre la posibilidad de verificar hasta qué punto lo que sucedió en Nueva España tuvo los mismos ritmos que en otros espacios centrales de ese mundo ya globalizado.

Palabras clave:
Nueva España, Conquista, España, Europa, Imprenta, Circulación de libros, Nuevo Mundo, Globalización, siglo XVI, siglo XVII.
 

Types of Identity: Writers, Printers and Readers in New Spain (1571-1650), Supervised by Jean-Frédérique Schaub

Gabriela Vallejo will support his doctoral thesis to the EHESS on January 15th, 2015, at 9 am, room 318, 190 avenue of France, Paris 13e

Abstract

The kingdom of New Spain in the 16th century was a space of projection of European cultural ideas and techniques through the circulation of printed books and engravings. Nevertheless, the emigrants to the New World, along with a part of the native population, were able to go beyond the mere passive reception of these cultural means.
In only one generation, such metropolis like Mexico and Puebla de los Ángeles were able to consolidate a proper cultural background that from its specificity were in condition to adapt to the great intellectual and cultural currents to produce a particular view of the world that could also be understood by other regions that participated in this same process in Europe, America and Asia.
This dissertation pretends to show how this kingdom transformed from a conquered land to a cultural centre of the written word, who were its main characters and how they defined themselves in relation to the Spanish Monarchy. Through this analysis we can verify to what point what happened in New Spain had the same rhythms as other central territories deeply related in an already globalized world.

 

Key Words
New Spain, Conquest, Spanish Monarchy, Spain, Europe, printing press, book circulation, New World, Globalisation, 16th century, 17th century.

Ehess
CNRS
Mondes Américains

flux rss  Actualités

Des « révoltes indiennes » aux « émeutes autochtones »

Colloque - Jeudi 09 mars 2017 - 09:30Le terme de « révolte » ou de « rébellion » a souvent prévalu pour qualifier de manière indistincte toutes sortes de soulèvements des populations indiennes dans le contexte de la colonisation européenne – espagnole, portugaise, française ou britannique – ou, (...)(...)

Lire la suite

Missionnaires et traducteurs : les enjeux de la traduction des textes chrétiens en langues amérindiennes

Colloque - Jeudi 08 décembre 2016 - 09:00Dans de nombreuses langues amérindiennes, les premiers textes écrits, et souvent les seuls à ce jour, sont des traductions de textes chrétiens (Bible, sermons, etc.), œuvre de missionnaires protestants ou catholiques, qui sont aussi ceux qui ont fixé une (...)(...)

Lire la suite

Le moment 1816 des sciences et des arts. Regards croisés franco-brésiliens

Colloque - Vendredi 25 novembre 2016 - 09:30Cette manifestation s'insère dans le cadre du bicentenaire du voyage au Brésil du botaniste Auguste de Saint-Hilaire  (1816-1822) et de l'écrivain Ferdinand Denis (1816-1819), ainsi que de l’arrivée, dans la cour de Jean V à Rio de Janeiro, d’un groupe (...)(...)

Lire la suite

Plus d'actualités

CERMA - Mondes Américains
EHESS
54 boulevard Raspail 75006 Paris
Tél : + 33 (0) 1 49 54 20 85
Fax : + 33 (0) 1 49 54 25 36